Information, Revue de presse

Arras : la police municipale fait ses cartons

PUBLIÉ LE 07/02/2017

Le centre de supervision urbaine est à l’étroit à l’abbaye. Le CSU et la police municipale y cohabitent depuis 2010.@J. Melin Ville d’Arras.

Dans le cadre du rapport d’orientation budgétaire, présenté au conseil municipal de lundi 6 février, les élus ont tracé les grandes lignes des investissements de 2017. Parmi eux, 1 million d’euros prévus pour le déménagement de la Police municipale et du CSU, centre de supervision urbaine.

Les locaux sont déjà trouvés : il s’agit de l’immeuble occupé jusqu’à cet été par Eiffage, boulevard Faidherbe, laissé sans occupant depuis. La Ville d’Arras a pu l’acquérir pour 550 000 euros. Une somme qui surprend Antoine Détourné, élu PS. « Le bâtiment est estimé à 900 000 euros mais on nous le laisse pour presque moitié moins. Il n’est pas tout neuf ce bâtiment, alors pourquoi une telle ristourne ? Qu’en est-il des charges liées à l’aménagement ? Et l’amiante ? » interroge l’élu. Pour le maire, il ne s’agit pas d’une ristourne, mais du fruit d’une belle négociation, d’autant que la Ville était la seule à s’être positionnée. La Ville est dans l’attente des différents diagnostics de la part du notaire, pour affiner les travaux, estimés entre 250 000 et 400 000 euros.

Un endroit stratégique

En constant développement, les missions de la tranquillité publique demandent aujourd’hui plus de place. « Une centaine de caméras y sont reliées, la place ne suffit plus pour tout visionner. Nous avons aussi reçu des demandes d’autres communes pour se raccorder à notre centre de supervision », détaille Frédéric Leturque.

C’est notamment le cas de la commune voisine de Saint-Laurent-Blangy : la vidéoprotection y prendra de l’ampleur en 2017 et les travaux pour connecter les caméras immercurienne au centre d’Arras ont débuté notamment le long de la Scarpe.

Des caméras appartenant à la communauté urbaine d’Arras y sont également rattachées. Pour autant, le CSU est et restera bien sous l’égide de la Ville d’Arras. « Si son utilisation prend un caractère intercommunal, à aucun moment il n’est question d’en faire un centre de supervision communautaire, précise le maire. La sûreté intéresse beaucoup, que ce soit les habitants ou les touristes. Nous avons saisi une opportunité. » Car le choix du site est lui aussi stratégique : à l’entrée d’Arras, sur un boulevard, à proximité immédiate de la Grand’place, et proche du lieu de stationnement des autocars transportant les touristes. Un site qui donne aussi une visibilité que n’a pas actuellement la Police municipale.

http://www.lavenirdelartois.fr/arras/arras-la-police-municipale-fait-ses-cartons-ia692b0n197849

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia