Information

Police municipale de WAMBRECHIES

À Wambrechies, le PS voulait que la police municipale soit armée: le maire a dit non

PUBLIÉ LE 04/12/2015

PAR B. L.

À la suite des événements tragiques parisiens, Jean-Luc Bonte, élu d’opposition, a confirmé au maire, jeudi soir, sa demande (signifiée par courrier le 25 novembre), proposant « d’armer la police municipale et de lui donner les moyens et une formation ».

<br /><br />
Les policiers municipaux auraient pu être armés comme dans d’autres communes du secteur mais le maire refuse. </p><br />
<p>VDNPQR<br /><br />
 » src= »http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20151204/1735956651_B977251297Z.1_20151204190810_000_G0H5O6SRF.3-0.jpg » width= »589″ height= »335″ /><span style=Pour l’élu PS, « la police municipale devra faire face à des missions similaires à celles de la police nationale. Il est donc indispensable d’équiper et de former notre police municipale ». Et d’ajouter que « certaines communes du secteur n’hésitent pas ».

Jean-Luc Bonte estime que ce n’est pas «une opération-gadget, mais une proposition prise avec sérieux, calme et réflexion ». Et le conseiller d’opposition de citer les 13 000 policiers nationaux et gendarmes perdus entre 2008 et 2012 et le fait qu’il « faudra du temps pour rattraper le retard ».

Jean-Luc Bonte, finaud, trouve qu’il « faut profiter de la possibilité d’obtenir en ce moment des équipements gratuits », d’autant plus que depuis 2009, il n’y a plus de poste de police nationale à Wambrechies.

Le maire, Daniel Janssens, a été habile lui aussi. Il n’y a pas eu de débat, la question n’ayant pas été inscrite à l’ordre du jour du conseil. Le maire lui a précisé que « la police municipale n’avait pas vocation à se substituer à la police nationale », lui rappelant les missions bien distinctes de celle-ci.

« L’armement impose une formation et un accroissement des effectifs… Mais le bilan de l’activité de la police municipale ne justifie pas l’armement ».

Et vus les chiffres de la délinquance à Wambrechies et le surcoût pour les finances communales, le maire a mis son veto à cette proposition sécuritaire.

Ce qui a un tantinet fâché Jean-Luc Bonte. Il a alors sorti de sa musette des photos du poste de police municipale « à la présentation extérieure actuellement cradoc… démontrant le peu d’intérêt de la ville ! » Le maire a vu rouge aussi…

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia