Non classé

Police municipale de Nantes

Nantes. La police municipale aux abonnés absents ?

Nantes_La_police_municipale_aux_abonnés_absents

12/10/2015 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – A quoi sert la police municipale ? La question est posée par un kinésithérapeute nantais. Celui-ci nous a conté la mésaventure qui vient de lui arriver. Edifiant.

Jeudi 1er ocobre, alors qu’il soignait une cliente – il exerce au sein d’un cabinet situé dans le centre de Nantes – il est averti par une collègue qu’un homme vient de quitter les lieux en courant, après s’être emparé du portable se trouvant dans le sac à main de sa patiente. Sac à main que celle-ci avait – bien imprudemment – laissé dans la salle d’attente.

Muni d’un descriptif assez précis – allure générale, origine ethnique, vêtements, chaussures etc. – le kiné  part aussitôt à la recherche du suspect qu’il repère dans le jardin public situé à proximité de son cabinet. A sa vue, l’individu tente de prendre  la fuite mais il est vite rattrapé et immobilisé.

Le kiné fait alors appel à deux agents de la police municipale qui se trouvaient par là et leur explique la situation. Le suspect refusant d’ouvrir son sac et de donner son identité, les agents informent notre homme qu’ils ne peuvent rien faire* et que lui-même pourrait être « poursuivi pour avoir suivi le suspect » ! Suspect qui peut donc repartir tranquillement. Les deux agents ont quand même assuré qu’ils signaleraient l’affaire à la police nationale.

Désolée de la perte de son téléphone,  la cliente demande alors à son kiné d’envoyer un SMS au voleur, en lui demandant qu’on le lui restitue moyennant une indemnisation. Réponse du présumé voleur : « nique ta mère ! », agrémenté de commentaires ironiques.

Fin de l’histoire : la cliente est allée porter plainte à l’hôtel de police. Aucun signalement n’avait été transmis par la police municipale. Quant au malfrat, il court toujours…

P.L.

* Contrairement à la police nationale, la police municipale ne peut procéder à aucun contrôle d’identité ni à aucun acte d’enquête ou d’investigation comme une simple surveillance. La seule modalité d’action légale reste le flagrant délit (articles 53 et suivant du code de procédure pénal). Dans le cas relaté, les agents nantais auraient pu – et même dû – faire appel à la police nationale.

Les missions attribuées aux polices municipales peuvent varier considérablement en fonction de l’orientation politique des municipalités. La comparaison entre les tâches confiées à la police municipale de Nantes et à celle de Béziers – par exemple – est édifiante.

A Nantes, les premières missions de la police municipale sont de « contrôler l’application des réglementations municipales », de « mettre en place de services spécifiques à l’occasion de manifestations festives ou culturelles » et d’appliquer « la législation sur les chiens dangereux (sic) ».  A Béziers, celle-ci  a  pour première mission d’«assurer la sécurité de la population» et de «prévenir tout acte de délinquance».  Sans commentaire.

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

http://www.breizh-info.com/32639/actualite-orange-mecanique/nantes-la-police-municipale-aux-abonnes-absents/

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia