Information, Revue de presse

Ce terrible accord sur les rémunérations des fonctionnaires

bandeau fnact

Newsletter du 30 SEPTEMBRE 2015

 

Ce terrible accord sur les rémunérations des fonctionnaires

Face à une situation inédite le @gouvernementFR prend ses responsabilités et décide d’appliquer l’accord #PPCR à la #fonctionpublique.

Ce tweet de Marylise Lebranchu, ce midi, peu avant la conférence de presse consacrée à la signature de l’accord avec les organisations syndicales de la fonction publique, en dit long sur le processus de ces négociations entamées en février 2014.

Le passage en force du gouvernement sauve sans doute les fonctionnaires d’un gel prolongé de leurs rémunérations et leur ouvre de nouvelles perspectives de carrières. Mais cet accord, qui répond mal à l’ambition d’une véritable revalorisation, que la CFTC signe (avec la CFDT, FSU, Unsa, FA-FP et CFE-CGC), se fait dans la douleur.

Comment refuser des augmentations de rémunération ? Même si un certain nombre de points de l’accord sont fortement contestés par tous nos syndicats (signataires et non signataires), notamment la suppression de l’avancement au minimum et au maximum (que contestent également les employeurs territoriaux !).

Ce scénario de passage en force est également une magistrale démonstration de l’ineptie de la modernisation du dialogue social et des accords de Bercy, portés par le précédent gouvernement. Et démontre bien le rôle qu’il joue en renvoyant dos à dos les organisations syndicales. La question de l’accord majoritaire est aujourd’hui invalidée par le gouvernement, acculé par des règles de négociation qui ne sont manifestement pas bienfaisantes…

Les Accords de Bercy (que n’avait pas signé la CFTC à l’époque) avaient consacré le principe d’une concentration du nombre d’organisations syndicales et du pouvoir syndical par une minorité d’organisations.  Aujourd’hui, six organisations favorables la signature de l’accord rassemblent 49 % de représentativité quand  trois autres, à 50 %, sont contre. Et le gouvernement doit trancher !

La semaine

 

Fonctionnaires : l’accord sur les rémunérations passe aux forceps !

finalement validé (photo, Pict Rider, Fotolia) » alt= »salaires pict rider » src= »https://ci4.googleusercontent.com/proxy/iwkCKAJgBZsH2MO1S7cg4q7llhwYHCgN84s5UQRPo5QxcLVU6OH3kG6qUtHwvjhWIn5wwBaSRPOj3gPvfOV0iWrsMNjkaq6bx4nB1Pv6EdYz5roNBBc98a0YQnZlhMiO=s0-d-e1-ft#http://www.la-voix.org/images/stories/photos%20web/salaires_pict_rider.jpg » width= »500″ height= »354″ align= »left » hspace= »5″ />

Le refus de la CGT, de FO et de Solidaires de signer l’accord PPCR sur les rémunérations des fonctionnaires a bien failli annuler les maigres avancées salariales obtenues après un an et demi de discussions et de négociations…

Mais plutôt que de prendre en compte la position de ces trois organisations syndicales, et de priver les agents des trois fonctions publiques des avancées durement obtenues, Manuel Valls a annoncé ce 30 septembre sur France Inter qu’il ne tiendrait pas compte de leur blocage.

Lire la suite

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia