Non classé

Police municipale de Wattrelos

Wattrelos : condamné pour avoir cassé deux dents à un policier municipal Nasser L., un Wattrelosien de 22 ans, a été condamné ce mercredi à 10 mois de prison avec sursis. Lundi, de retour de boîte, il s’en est pris à des policiers municipaux qui le contrôlaient.

 

C’est un anniversaire qui a mal tourné. Lundi matin, Nasser L., 22 ans, sort de boîte lorsqu’il se fait contrôler au volant de sa voiture. Un de ses amis a conduit jusque-là et 500 mètres séparent son domicile de celui de Nasser L. « Quand il est rentré, j’ai eu la mauvaise idée de reprendre le volant », dira ce dernier devant le tribunal. En effet, les policiers municipaux le contrôlent parce qu’à deux reprises, il n’a pas mis son clignotant. Dans un premier temps, tout se passe bien, même si l’élocution de Nasser L. est un peu pâteuse. Puis soudain, le ton monte. Le jeune automobiliste se fait insultant, puis un coup de poing part. Un des policiers municipaux aura deux incisives cassées.

Une femme a suivi la scène

Déféré en comparution immédiate ce mercredi après-midi, Nasser L. conteste avoir donné un coup de poing au policier. Face à ses déclarations, notera Me Jenny Hollebecque en partie civile, il y a les témoignages de quatre policiers municipaux et d’une dame qui a suivi la scène de l’autre côté de la rue. L’avocate insiste sur le professionnalisme des fonctionnaires : « Les policiers lui ont parlé calmement. Soudain, un témoin a vu l’un d’eux tituber. » Elle demandera une expertise médicale pour chiffrer totalement le montant du préjudice.

Permis suspendu

Dans le box, Nasser L. semble un peu dépassé par la tournure des événements. Les violences qui lui sont reprochées tranchent avec son profil ordinaire : vie stable, études supérieures, emplois en intérim et casier judiciaire vierge. « Mais ce jour-là, il a fait preuve de mépris par rapport à la fonction de policier municipal », considère la procureure Perrine Debeir. Elle requiert cinq mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans avec une suspension de permis de six mois. Elle déplore aussi une scène qui a blessé les policiers, lorsque Nasser L. a sorti des billets « pour les acheter », précise-t-elle. « Ce n’est pas du tout ça », rétorque Me Amandine Moreels. L’avocate explique que son client a simplement voulu régler directement la contravention routière. Elle base sa défense sur une absence de preuves concrètes : « On n’a aucune certitude sur qui a vu quoi. »

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet, condamnant Nasser L. à dix mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Son permis est suspendu pendant six mois.

http://www.lavoixdunord.fr/region/wattrelos-condamne-pour-avoir-casse-deux-dents-a-un-ia24b58801n2719650

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia