Information, Revue de presse

La Madeleine votera-t-elle, ce lundi soir, l’armement de sa police municipale?

Publié le 16/02/2015

PAR ANNE-GAËLLE BESSE

Le maire Sébastien Leprêtre défendra, lors du conseil municipal, une délibération pour équiper de gilets pare-balles et de revolvers treize policiers municipaux.

La Madeleine votera-t-elle, ce lundi soir, l’armement de sa police municipale? dans Information empty

Il l’avait annoncé dans nos colonnes : Sébastien Leprêtre, maire UMP de La Madeleine, voudrait doter les policiers municipaux de gilets pare-balles et de revolvers. La délibération sera proposée ce lundi soir au conseil municipal de La Madeleine. Le coût, 50 000 €, correspond pour moitié à la formation initiale des policiers. La Madeleine en a 14, dont un qui reste au bureau et ne sera donc pas équipé.

Le déclencheur de cette décision, qui n’était pas dans le programme du candidat Leprêtre, a été la tuerie de Montrouge où une policière municipale a été abattue par Amédy Coulibaly. Sébastien Leprêtre l’a rappelé ce lundi matin sur France bleu nord, dont il était l’invité, la radio locale consacrant sa matinale à la question de l’armement des policiers municipaux. « C’est une décision qui mûrit depuis un an, et que les événements de janvier ont accélérée. La demande des policiers est lancinante depuis plusieurs années, et le moment me semble désormais opportun. C’est une arme de dissuasion : j’espère qu’aucun coup ne sera jamais tiré. » Pour information, la police municipale de Marcq, armée depuis 1996, n’a jamais tiré un seul coup de feu.

Compenser la baisse des effectifs de la police nationale

Interrogé par les journalistes de la station, puis par les auditeurs, le maire de La Madeleine a rappelé que, conformément à la loi, les policiers recevront une formation spéciale. « C’est ce qui coûte le plus cher : près de la moitié des 50 000 €. Il y a une formation initiale, des entraînements, puis une formation continue. Il faut tirer au moins 50 balles par an. »

Parmi les arguments en faveur de ce vote, Sébastien Leprêtre a avancé la nécessité, pour les policiers municipaux, de se protéger pour remplir correctement leur mission, mais aussi le fait que la baisse des effectifs de la police nationale, « depuis des années », a créé « un système de vases communicants, un système de compensation qu’il faut regarder les yeux grands ouverts ».

Le maire de La Madeleine espère que la délibération fera l’unanimité : « Le gouvernement actuel aide les collectivités qui veulent s’équiper. » Pas sûr que les cinq élus de l’opposition (qui compte aussi une écologiste, Laurence Brassart), le suivent dans son projet.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia