Information, Revue de presse

POLICE MUNICIPALE DE LYON

 

Haut du formulaire

LE PROGRES

  • vendredi 6 février 2015
  • Édition(s) : Edition Ouest Lyonnais et Val de Saône

« La menace terroriste justifie l’armement de la police municipale »

Sé­cu­rité.Lea­der de l’op­po­si­tion à la Ville, Mi­chel Ha­vard (UMP), plaide une nou­velle fois pour l’ar­me­ment des po­li­ciers mu­ni­ci­paux. Cette fois, dans un contexte tendu.

Les at­taques ter­ro­ristes du début d’an­née doivent-elles mo­di­fier les po­li­tiques lo­cales de sé­cu­rité ?

Après l’union, après l’émotion, nous en sommes au temps de l’action. Si l’État semble avoir tiré les conséquences de ce qui s’est passé, à Lyon, il ne se passe pas grand-chose.

Que de­man­dez-vous ?

L’armement des policiers municipaux. Nous demandons surtout à ce que l’ensemble des policiers soient habilités à détenir une arme. Ils ont besoin d’être protégés, que ce soit sur la voie publique ou dans les postes de police. C’est une demande très forte de leur part et des syndicats.

Le dan­ger est, selon vous, ma­ni­feste ?

On a franchi un cap dans la menace. La présence de réseaux djihadistes est avérée dans la région lyonnaise. Les policiers nous protègent, mais eux, qui les protègent ? Ils sont devenus des cibles de part leur fonction. Ils doivent être en capacité de répondre en cas d’attaque. La menace terroriste justifie leur armement. Je suis par ailleurs favorable à ce qu’on les équipe de caméras : cela garantit les abus de pouvoir et permet de poursuivre judiciairement les agresseurs.

Les po­li­ciers mu­ni­ci­paux sont-ils vrai­ment ex­po­sés ?

Oui. Aujourd’hui, dans une coopération renforcée avec la police nationale, ils doivent être armés. Au-delà, nous devons montrer que la République est forte. C’est le sens de notre propos. Nous devons dire que nous avons compris le danger de la situation et que nous nous adaptons. La République doit se mettre au niveau de la menace.

C’est aussi un coût…

Le ministère de l’Intérieur propose des armes et de financer en partie les gilets pare-balles. La formation existe dans les budgets. Il restera à sécuriser les lieux de stockages des armes. Rien d’insurmontable.

Le dan­ger est tel que cette me­sure soit né­ces­saire ?

Il faut arrêter l’angélisme sur les statistiques de la délinquance et dire que tout va bien. Il faut être pragmatique ! Ce n’est pas conjoncturel. Malheureusement, cela va durer. C’est une menace qui va planer sur de nombreux pays et pour de nombreuses années.

Cette me­sure va per­mettre de ré­soudre ces ques­tions ?

Il est aussi question de l’affectation des policiers municipaux à des missions de sécurisation de l’espace public. Aujourd’hui, une large partie de l’effectif est consacrée au réveil de la ville : marchés, fourrières matinales…

Il y a en­vi­ron 340 po­li­ciers mu­ni­ci­paux à Lyon. Il faut re­cru­ter ?

Oui, faudrait au moins 80 recrutements.

Mais dans un contexte bud­gé­taire contraint, n’est-ce pas ir­réa­liste ?

Si j’avais été élu, ce serait devenu une priorité dans mes choix d’investissement. Les coûts de fonctionnement d’aujourd’hui sont la conséquence de choix politiques passés. On n’est pas obligé de faire des crèches municipales, elles peuvent être associatives ou privées, c’est moins cher !

Vous avez d’autres pro­po­si­tions sur ces ques­tions de sé­cu­rité ?

Nous sommes favorables à la création d’une brigade canine. Les chiens sont une arme de dissuasion.

Mais la Ville en­vi­sage de mettre en place des bri­gades équestres ?

C’est un gadget. Ce n’est vraiment pas la priorité, c’est de la communication ! Mieux vaudrait investir dans les chiens que dans les chevaux, ça coûte moins cher et c’est beaucoup plus efficace.

Vous aviez de­mandé, pen­dant la cam­pagne, le dé­ve­lop­pe­ment de la vidéo sur­veillance. Sans être vrai­ment en­tendu…

On a besoin de la vidéo. Il faut en étendre les périmètres. Pour les financer, on commencera à réduire le budget fêtes et cérémonies ! Il faut l’étendre aux périmètres commerçants. La demande effectuée dans le 6e est évidente et ne devrait même pas être soumise à discussion. Il faut aussi développer les caméras de circulation et les mettre au service de la sécurisation. Par ailleurs, il faut disposer de caméras haute technologie qui permettent de remplacer plusieurs caméras ancienne génération.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia