Information, Revue de presse

Nancy : gilet pare-balles obligatoire pour la police municipale

Nancy : gilet pare-balles obligatoire pour la police municipale

Les policiers municipaux sont déjà tous équipés de gilet pare-balles. Les ASVP le seront bientôt.

Le gilet pare-balles des policiers municipaux est en maille Kevlar, pèse 1 kg environ et a une durée de vie de 5 ans.  Photos P. SAUCOURT Nancy : gilet pare-balles obligatoire pour la police municipale dans Information zoom_in_magnifier_secure Le gilet pare-balles des policiers municipaux est en maille Kevlar, pèse 1 kg environ et a une durée de vie de 5 ans. Photos P. SAUCOURT

Depuis la mort de Clarissa Jean-Philippe, tombée sous le feu d’Amédy Coulibaly, et l’attentat qui a frappé Charlie Hebdo, de nombreuses mairies équipent leurs polices municipales de gilets pare-balles. Les fournisseurs seraient même en rupture de stock.

La Ville de Nancy, elle, n’a pas attendu ces dramatiques événements pour réagir. Dès 2010 et la mort d’Aurélie Fouquet, jeune femme appartenant à la PM elle aussi, victime d’une fusillade à Créteil, elle avait décidé de compléter l’équipement de protection individuel propre à chacun de ses agents par cet accessoire. Un gilet médium, d’un kilo, destiné à prévenir des coups de couteau, des seringues et bien sûr des balles de calibre jusqu’à 9 mm. Tous le portaient-ils en permanence ? Difficile de répondre.

L’obligation est inscrite dans le règlement

Mais depuis quelques mois, c’est obligatoire insiste Matthieu Volant, le nouveau responsable de la PM nancéienne. « Aucun policier municipal ne peut mettre un orteil dehors sans le gilet sur lui. Par tous les temps. Qu’il fasse froid ou chaud ». La contrainte est inscrite noir sur blanc dans le règlement, suite à une délibération prise en novembre dernier en conseil municipal. « Et le chef de brigade, en lien avec les chefs de patrouille, vérifie son port, comme celui des autres équipements, les chaussures d’intervention, les menottes, la lampe et le tonfa, avant chaque vacation ». Matthieu Vilain ne badine avec la sécurité. La Ville non plus. Les seuls à rester exposés étaient les neuf ASVP (agents de surveillance sur la voie publique), plus spécifiquement affectés à la verbalisation. Ils seront prochainement eux aussi équipés. « La commande est partie », assure Matthieu Volant.

http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2015/01/24/ils-sortent-couverts

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia