Revue de presse, violence contre les APM

Police municipale de Carcassonne

Carcassonne : Prison ferme pour deux petits caïds trébéens…

Le 03 décembre à 6h00 par Yannick Bonnefoy | Mis à jour il y a 13 heures

Police municipale de Carcassonne  dans Revue de presse

PHOTO/© D.R

Ils étaient jugés pour violence avec armes et en réunion.

Absents et non représentés à l’audience, Mehdi El Ouazrhani, 20 ans et Billele Mouatassim, 18 ans, ont malgré tout été jugés devant le tribunal correctionnel, hier, pour répondre de violence aggravée par deux circonstances (avec arme et en réunion), et d’outrage à personne chargée d’une mission de service public.

Les faits se sont déroulés à Trèbes devant ‘Les Vignes de Bacchus’, à hauteur de la rue Pierre-Curie qui longe le port du canal du Midi, le 9 juillet dernier, lors des phases finales de la dernière coupe du monde de football. Ce soir-là, le patron de ce bar à vins prisé de Trèbes, Pierre Sentenac, est excédé par le comportement provocateur et insultant de Mehdi, qui passe à vive allure devant son établissement à bord de sa Renault Clio. Des menaces fusent de part et d’autre, mais Mehdi préfère revenir en découdre un peu plus tard, non sans avoir appelé à la rescousse Billele.

  • Des policiers municipaux outragés et menacés

Les deux jeunes sont armés, – l’un d’une lanière et d’un couteau, l’autre d’un gourdin de 43 cm -, et sont passablement excités. Deux policiers municipaux, dont une femme, sont requis pour calmer la situation. Mais une pluie d’insultes, de menaces et d’outrages s’abat sur eux.

« Des faits intolérables », pour la vice-procureur Etchegoinberry, qui a requis une peine de 4 mois d’emprisonnement pour Mehdi El Ouazrhani et 3 mois pour Billele Mouatassim. Des réquisitions suivies à la lettre par le tribunal, qui a également prononcé à l’encontre des deux prévenus, une interdiction de séjour dans la rue Pierre-Curie pour une durée de deux ans. En ce qui concerne la réparation, le versement de dommages et intérêts aux victimes, les caïds ont été condamnés à verser solidairement 1 000 € à Pierre Sentenac, ainsi que 300 € à chacun des deux policiers municipaux.

http://www.lindependant.fr/2014/12/03/prison-ferme-pour-deux-petits-caids-trebeens,1963336.php

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia