Revue de presse

Police municipale de Castres

201404101479-full.jpg
C’est sur ce chemin que le policier municipal a été percuté par le jeune motard./Photo DDM, Jean-Marc Guilbert

Un policier municipal a été percuté mardi soir par une moto-cross conduite par un jeune de 14 ans qui voulait échapper à un contrôle. L’agent blessé témoigne.
«Il a accéléré et je n’ai pas pu éviter le choc», témoigne un policier municipal percuté volontairement par un jeune homme de 14 ans au guidon d’une moto-cross mardi soir vers 19h30 dans le quartier d’Aillot. «On était en patrouille dans le secteur de Gourjade et de la Bouriatte quand on a entendu le bruit de motos de cross», explique le policier âgé d’une quarantaine d’années et qui a été blessé dans l’accident. Dans le quartier d’Aillot, ces moto-cross sont devenues la bête noire des riverains qui se plaignent régulièrement de nuisances sonores. Et surtout, ces deux-roues ne sont pas homologués pour rouler en ville. La patrouille constituée de quatre policiers municipaux décide donc d’aller vérifier. Et sur un chemin piétonnier, interdit aux véhicules à moteur, qui longe l’Agout, au niveau de la passerelle entre la Bouriatte et Gourjade, côté Aillot, les agents aperçoivent la moto, avec deux jeunes gens dessus et sans casque, qui se dirigent vers eux. L’un des policiers se met alors au milieu du chemin et indique au conducteur de s’arrêter. Mais l’individu préfère accélérer et foncer délibérément sur l’agent plutot que d’obtempérer.

Un passager de 8 ans !
«J’ai essayé de l’éviter en me mettant sur le côté mais il roulait à très vive allure et ne voulait visiblement pas s’arrêter», continue l’agent municipal percuté de plein fouet sur le flanc. Sous la violence du choc, il tombe au sol ainsi que les deux individus qui étaient sur la moto. Ses collègues arrivent à maîtriser le conducteur qui tente de s’enfuir à pied ainsi que son passager qui est son petit frère, âgé de 8 ans ! Les deux jeunes, demeurant dans le quartier d’Aillot, ne sont pas blessés et sont conduits au commissariat, ainsi que la moto qui a été saisie. L’agent municipal est lui amoché et se plaint de douleurs aux côtes et au dos. Une patrouille du commissariat le conduit alors aux urgences de l’hôpital. Il n’a pas de fracture mais des côtes fêlées et des contusions. «J’attends des examens complémentaires pour voir s’il n’y a rien de plus grave, notamment des complications internes ou sur la colonne vertébrale, explique le blessé qui est rentré chez lui hier après son hospitalisation qui lui vaut 3 jours d’interruption temporaire de travail (ITT). Mais cela aurait pu être pire.»
Le conducteur de la moto a été placé en garde à vue. Il a reconnu les faits tout en affirmant n’avoir vu les policiers qu’aux derniers moments. Quant à la moto, elle n’est pas à lui. Il l’aurait «empruntée» mais n’a pas désigné son propriétaire. L’adolescent a été présenté à un juge et mis en examen. Le collégien a été laissé libre à l’issue et sera reconvoqué devant le tribunal pour enfants prochainement. Son petit frère a, lui, été remis à ses parents.
Br M. la dépêche – 10 avril 2014

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia