Revue de presse

Police municipale du Gosier

LE GOSIER

Cinq policiers municipaux patrouillent à VTT

Emmanuel BLUMSTEIN Mardi 25 février 2014
Les policiers circulent désormais à VTT dans les rues du bourg et peuvent aussi se déplacer sur les plages, notamment pendant la période de Pâques.

Lundi matin, une brigade de police tout-terrain s’est élancée dans les rues du centre-bourg au guidon de VTT. C’est une première.

« Ça rappelle la série télévisée Pacific Blue! » commente un passant qui, hier matin, regarde d’un oeil bienveillant le passage des VTT tricolores. Les cinq policiers municipaux, qui se sont rendus sur la Datcha, se sont déjà montrés samedi au Ti Goziéval, impeccables sur leurs montures. Mais hier, ils ont entamé leur première surveillance à vélo, allant à la rencontre des Gosiériens pour se faire connaître. « Le VTT est un outil très adapté à la prévention de la délinquance. En voiture, les policiers sont moins proches des gens. Or, la proximité permet un travail de renseignements » , explique le brigadier Jean-Philippe Abenzoar.
Ce policier municipal s’est fait la main lors des nombreuses patrouilles à vélo effectuées en région parisienne sur les marchés de Saint-Denis et Cergy. C’est lui qui a sélectionné le matériel. Un temps envisagé, le Segway, véhicule électrique sur lequel le conducteur se tient debout, a été abandonné au profit de deux-roues « légers, maniables et adaptés à la plage » .
« C’est un moyen de locomotion propre, en phase avec le développement durable » , poursuit le policier qui a sélectionné quatre policiers volontaires et sportifs. « Cela s’est fait sur la base du volontariat, il n’y a, parmi eux, aucun ancien VTTiste, mais tous sont sportifs. J’ai reçu beaucoup de demandes. »
La brigade doit circuler en groupe, du lundi au vendredi, et sillonner le bourg depuis Dampierre jusqu’à Bas-du-Fort, en passant par Grand-Baie, forcément. « Nous nous rendrons aussi sur des plages comme Saint-Félix, car nous pouvons transporter les vélos » , précise le brigadier. Cette brigade agit en complémentarité avec des agents qui circulent à pied et en voiture, avec qui ils restent en contact.

Les policiers descendent à pied patrouiller et renseigner la population, tout en prenant soin de laisser leurs VTT sous la surveillance d’un brigadier.

BIENTÔT EN SCOOTER DES MERS ?
« C’est un complément indispensable » , affirme André-Claude Coyère, directeur de la police municipale. Le budget total de l’équipement s’élève à 15 000 euros. Selon le maire Jean-Pierre Dupont, cette nouvelle brigade est annonciatrice d’autres formes d’intervention et de prévention, motorisés et nautiques. « La brigade vient en appuis des 25 caméras de vidéosurveillance qui existent. D’autres sont à venir » , explique le maire. Pour les secteurs situés en campagne, une brigade motorisée est à l’étude pour une mise en place « dans les prochains mois » , ainsi q’une brigade nautique pour surveiller les 12 km de littoral, notamment à la période de Pâques, peut-être à l’aide de scooters des mers.
« Anormal de ne pas avoir de ZSP »
La brigade VTT est un moyen nouveau de lutter contre la délinquance qui n’épargne pas Le Gosier. Interrogé sur le fait que la ville ne soit pas concernée par la Zone de sécurité prioritaire qui intègre le centre-ville de Pointe-à-Pitre, certains quartiers des Abymes, et qui a été élargie à certains quartiers de Baie-Mahault, le maire Jean-Pierre Dupont explique trouver « anormal » que Le Gosier ne soit pas concernée. « Je m’en suis inquiété, je trouve incohérent de faire une zone sur Pointe-à-pitre et Les Abymes, alors que nous parlons de conurbation. De plus, nous sommes une zone touristique. Les forces de l’ordre peuvent aussi être présentes, peut-être pas de façon aussi massive qu’à Pointe-à-Pitre et aux Abymes » .

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia