Revue de presse

Police municipale : l’appel à manifester divise les syndicats

Police municipale : l’appel à manifester divise les syndicats

Par H. Jouanneau

Les syndicats membres de la commission consultative des polices municipales ont vivement réagi aux mesures annoncées le 13 février par le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, dénonçant unanimement le recul du gouvernement sur le volet social. Mais à l’approche des élections municipales, l’appel à manifester lancé par certains et repoussé par d’autres révèle de fortes tensions entre syndicats.

Une semaine après la réunion de la commission consultative des polices municipales (CCPM), la pilule reste amère pour les policiers municipaux. Les multiples mesures statutaires et sociales, confirmées à cette occasion par le ministère de l’Intérieur, Manuel Valls, n’y ont rien fait.

Pour les représentants syndicaux présents autour de la table, c’est bien l’annonce inattendue du refus du gouvernement de généraliser l’indemnité spéciale de fonction qui reste en travers de la gorge. D’autant que la mesure, dont le coût avait été évalué à 15,6 millions d’euros pour les collectivités, avait été validée lors de la CCPM de mars 2012.

Mais si la déception est unanime, les syndicats membres de la CCPM se montrent en revanche partagés sur l’attitude à adopter. Au point même de se déchirer.

Appel à la grève - Premiers à réagir, les représentants du syndicat national des polices municipales (SNPM-FO) et de la CFTC Police municipale se sont montrés les plus virulents. Le premier a fustigé « la trahison du gouvernement » tandis que le second déplorait « un véritable fiasco social ». Et d’appeler tous les deux à un « mouvement national de protestation », le 4 mars prochain, sur tout le territoire…….

http://www.lagazettedescommunes.com/?p=221769

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia