Revue de presse

Police municipale de Gournay

Municipales : à Gournay, la police municipale

fait débat

Propos recueillis par Aurélie Lebelle | Publié le 19.02.2014, 20h46

 

(.)

(.) | LP

 

 

LE SUJET QUI FAIT DEBAT

Dans le cadre de la campagne municipale, le Parisien 93 interroge tous les candidats sur le sujet qui fait débat dans chaque ville de Seine-Saint-Denis. A Gournay, petite ville de 6 553 habitants, où le maire Michel Champion a décidé de passer la main, la police municipale a été créée en janvier dernier. Mais l’insécurité en ville serait tout à fait discutable selon certains candidats, un tel service serait .

FRANCK ATTAL, candidat UMP : «En 2011, Michel Champion m’a confié la délégation de la sécurité en qualité d’adjoint. Dès lors, je me suis attelé à créer progressivement une police municipale en veillant à privilégier la mobilité interne au sein de la mairie afin de limiter les conséquences budgétaires d’embauches d’agents extérieurs. Pourquoi cette création ?

Je répondais en cela à la demande de nombreux gournaysiens. Les missions de prévention et de proximité n’étaient plus effectuées auprès des populations sensibles (commerçants, seniors, jeunesse) par la police nationale, celle-ci ne disposant plus des effectifs suffisant pour les remplir.

L’urgence était par ailleurs avérée devant l’augmentation constante des faits de délinquance. La police municipal a permis d’inverser la courbe de la délinquance. Si je suis élu, j’augmenterai le nombre de policiers municipaux, celui des caméras de vidéoprotection. Je nommerai un médiateur spécialisé dans les rapports police-population avec un numéro unique 24h/24 et 7 jours /7. Les rondes seront rationnalisées pour que les agents soient plus visibles et plus disponibles grâce notamment à la géolocalisation des véhicules et des radios des agents.»

JEAN-PIERRE CALMETTE, candidat DVD : «Oui à une police municipale mais pas à n’importe quel coût ! Stop à une dérive sécuritaire scandaleuse ou la démagogie à une place prépondérante…Arrêtons de jouer sur un sentiment d’insécurité…Gournay ce n’est pas Marseille…ou encore moins certaines villes du 93 ! Gournay est une jolie petite ville implantée dans un environnement exceptionnel ou il y fait bon vivre simplement. Repensons à la sécurité dans un cadre objectif et constructif.»

MARIA GENARO, candidat : «Pour des raisons plus politiques que sécuritaires la municipalité sortante (sous la houlette du maire adjoint à la sécurité, aujourd’hui candidat UMP aux prochaines élections) s’est engagée dans la création d’une très coûteuse police municipale, et d’un centre de sécurité urbaine (CSU) : 2 agents municipaux de police sur un effectif de 9 personnes, 7 caméras ont été installées (4 autour de la mairie, 2 en centre ville) et 1 sur le stade (non reliée au CSU). Or, depuis un certain temps, une forte recrudescence des cambriolages et des agressions dans Gournay nous démontre que le système mis en place est inadapté et inefficace. Sur le budget primitif de 2013, la municipalité sortante a fait exploser le budget sur la sécurité, et pendant ce temps-là, le nombre d’infractions ne fait qu’augmenter. A l’heure actuelle, nous n’avons aucune visibilité sur son coût réel.»

ERIC SCHLEGEL, candidat (SE) : «Si la question de la sécurité des biens et des personnes se pose à Gournay-sur-Marne, comme ailleurs, la transformation en janvier 2014 du service de sécurité existant en une police municipale n’est autre que de la surenchère sécuritaire à des fins électorales. Pour ma part, je m’engage à renforcer les prérogatives de nos agents avec un effectif qui doit rester proportionné au nombre d’habitants et aux capacités financières de la ville. La sécurité pour mes concitoyens oui, mais le sécuritarisme non ! Plutôt que de faire de la police municipale le seul thème de la campagne j’ai choisi d’intégrer la sécurité dans chaque axe de mon programme : améliorer la sécurité de nos enfants par la création d’une troisième école, assurer l’encadrement de nos adolescents au sein d’une maison pour tous, sécuriser nos déplacements en rendant les trottoirs praticables, mieux gérer les flux de circulation et le stationnement…»

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/municipales-a-gournay-la-police-municipale-fait-debat-19-02-2014-3606287.php

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia