Revue de presse, violence contre les APM

Police municipale de Dunkerque

Dunkerque: ils frappent les policiers parce

que l’on touche à leurs chiens

 

Publié le 16/01/2014

Par A.C.

Les Dunkerquois les connaissent bien, Jordan Talon et Thierry Héléna. Quand ils ne sont pas devant Monoprix, ils traînent rue Wilson, devant le parc Marine, avec leurs chiens. Ils confient qu’ils vivent de la manche et tuent le temps en buvant de la bière dès le matin, décapsulant la première à 8 h. Ils vivent dans la rue.

 

<br /><br />
L’un d’eux écope d’un mois ferme.</p><br />
<p> » src= »http://static1.lavoixdunord.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20140116/1807540441_B971808074Z.1_20140116140616_000_GNP1POP8N.1-0.jpg » /></div>
</figure>
<p> Mardi 14 janvier, vers 18 h50, la police municipale est alertée par des passants. Leurs six chiens divaguent et se montrent agressifs. Lorsque Thierry, en état d’ivresse, voit « la municipale » arriver, il lance : « <i>Bâtard. Je vais te démonter ta gueule. Tu es un homme mort </i>» et autres joyeuseté. Il est poursuivi pour ces outrages.</p>
<div class=

Thierry a aussi mis un coup à la tête du policier municipal qu’il venait d’insulter. Il est aussi poursuivi pour violences sur agent de la force publique. « C’était pas volontaire. Je voulais le repousser parce qu’il frappait mon chien avec sa matraque », explique-t-il.

En réalité, le policier municipal ne frappait pas l’animal. Il venait d’être mordu aux fesses, tandis que sa collègue était mordue aux mollets. La police nationale a été appelée en renfort. C’est là que Jordan intervient. Il s’élance vers un policier, la jambe en avant, prenant tout son élan pour lui envoyer un violent coup de pied. Le policier est blessé. « J’étais en manque. J’avais pas pris ce qu’il fallait. Du cannabis. J’ai eu l’instinct animal », explique-t-il.

« Les chiens, c’est leur vie ! »

Un mois ferme est requis contre Thierry Héléna, ainsi qu’un mois au titre de la révocation du sursis avec mise à l’épreuve prononcé récemment pour des faits de violences. Deux mois avec sursis mise à l’épreuve sont demandés contre Jordan, dont les condamnations sont nombreuses, mais anciennes.

Pour la défense, les deux SDF ont vu rouge parce que l’on touchait à leurs chiens. « Les chiens, c’est tout pour eux, c’est leur vie, c’est leur seule famille ! ».

Thierry Héléna écope d’un mois ferme. Il devra dédommager le policier à hauteur de 100 euros. Il est reparti libre. Une peine d’un mois avec sursis est prononcée contre Jordan Talon.

http://www.lavoixdunord.fr/region/dunkerque-ils-frappent-les-policiers-parce-que-l-on-ia17b47588n1849494

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia