Information, Revue de presse

Pourquoi les PM doivent entamer la grève des TA

Alors que certains pensent que les maires en periode electorale se frotteraient les mains d’une diminution des timbres amendes voici deux articles qui laissent supposer que si une majorité de PM commencaient une grève des TA a l’echelon national le gouvernement repondrait surement plus facilement aux revendications des agents

Pour le Bureau National Patrick Carré Président CFTC PM

Grève des PV : jusqu’à 100.000 euros par jour de manque à gagner Le syndicat de policiers Alliance appelle à une journée sans PV.

LE CHIFFRE DU WEEK-END – 100.000 euros, c’est ce que pourrait coûter le mouvement de grève des PV qui a débuté le 9 septembre selon « Le Figaro ». Un syndicat de policiers appelle d’ailleurs à poursuivre la grève.

L’impact de la grève des PV ? « Assurément des centaines de milliers d’euros, si le mouvement dure », pronostique un cadre d’Alliance cité par le Figaro, voire même, toujours selon nos confrères, « un manque à gagner théorique de 40.000 à 100.000 euros par jour », d’après un responsable de la police au ministère de l’Intérieur.

Alliance appelle à la grève des PV pour protester contre la baisse d'une indemnité pour les élèves policiers. Photo : des PV disposés sur une table à Lille, en 2007.
Un grève qui dure
Alliance, le second plus important syndicat de gradés et gardiens de la paix, a appelé ses troupes à ne plus verbaliser les automobilistes ni les deux-roues pour protester contre les choix budgétaires de Manuel Valls.
Après avoir appelé à une journée sans PV le 9 septembre dernier, le syndicat incite aujourd’hui ses troupes à ne plus verbaliser jusqu’à nouvel ordre. Après la grogne contre la réforme pénale, cette fois-ci les policiers protestent, notamment,  contre une réduction partielle dans le budget 2014 d’une indemnité.

Attention cela ne concerne pas toutes les infractions mais uniquement celles à la circulation et au stationnement.

———————————————————————————————————————————

 

Grogne des policiers : les leçons du recul de

Manuel Valls

CHRONIQUE – Très discrètement, et sans que cela ne suscite des commentaires, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls vient de capituler devant les exigences d’un syndicat de policiers. Une capitulation à 12 millions d’euros !

On avait évoqué ce conflit il y a environ trois semaines. Manuel Valls, à la recherche d’économies, avait supprimé dans le Budget 2014 une prime pour les élèves gendarmes et les élèves officiers. Le ministre de l’Intérieur espérait une économie de 12 millions d’euros. Là-dessus, le syndicat Alliance avait décrété début octobre une grève des PV en demandant à Manuel Valls de revenir sur cette mesure.

On apprenait samedi dernier, à travers quelques lignes dans la presse, que le ministre avait demandé au directeur général de la Police nationale de revoir le système de primes des élèves gendarmes et les élèves officiers. Le syndicat avait gagné la partie !

Il y a plusieurs leçons à retenir de ce volte-face.

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia