Non classé

Police municipale d’Ambarès

Ambarès (33) : verbalisée et énervée, elle

percute le policier municipal

L’agent lui reprochait d’être stationnée sur une place réservée aux handicapés

L’automobiliste a été verbalisée par le policier municipal parce que sa voiture était garée sur une place réservée aux personnes handicapées.

L’automobiliste a été verbalisée par le policier municipal parce que sa voiture était garée sur une place réservée aux personnes handicapées. (Photo Thierry David)

Il est environ 18 h 30 et les deux policiers municipaux, Philippe Boyer, le chef du service, et Pascal Grondin, font leur « ronde » habituelle sur la place du marché d’Ambarès. Cette place est surtout le parking central de la ville, autour duquel se trouvent nombre de commerces du centre-ville.

Remarquant une voiture garée sur une place réservée aux handicapés et non munie du macaron ad hoc, Pascal Grondin verbalise le contrevenant, une contrevenante en l’occurrence qui s’énerve très vite, montrant en tout cas l’absence de handicap physique. Elle aurait déchiré le procès-verbal, puis se serait mise au volant et démarré rapidement. La voiture a alors percuté le policier qui a chuté sur la tête, chute suivie de saignements.

Rapidement, le personnel de la pharmacie juste en face, un docteur ambarésien, puis les services de secours, ont entouré la victime. Semblant conscient, Pascal Grondin a bientôt beaucoup de mal à parler et à répondre aux questions des soignants, avant de perdre connaissance. Il est alors évacué en urgence sous escorte de gendarmerie vers le Tripode à Bordeaux où son état, lundi soir, était « préoccupant ».

Après avoir percuté deux voitures, la conductrice, une Ambarésienne de 47 ans, est partie avant de finalement se présenter à la gendarmerie d’Ambarès où elle est toujours en garde à vue. D’après la gendarmerie, elle est déjà connue pour « des faits d’intempérance envers les forces de l’ordre ». Lundi, a-t-elle volontairement renversé avec sa voiture le policier qui venait de la verbaliser ?

L’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie d’Ambarès. Nul doute que l’éventuelle préméditation du geste et l’état de santé de la victime seront déterminants dans les suites judiciaires de cette affaire.

Pascal Grondin, âgé lui aussi de 47 ans, travaille au sein de la police municipale de la ville depuis sept ans. « Tout le service et la mairie sont sous le choc », commentait lundi soir le maire Michel Héritié, alors que la nouvelle n’avait pas tardé à se répandre dans la commune.

http://www.sudouest.fr/2013/10/22/verbalisee-et-enervee-elle-percute-le-policier-1206480-2780.php

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia