Revue de presse, violence contre les APM

Police municipale de Nice

A Nice, le mariage finit en pugilat devant la mairie

Publié le dimanche 09 juin 2013 à 07h39  - 13

A Nice, le mariage finit en pugilat devant la  mairie
Les forces de l’ordre ont dû intervenir en nombre hier après-midi pour ramener le calme devant l’hôtel de ville niçois.Jacques Bavent
Police municipale de Nice  dans Revue de presse

Les policiers ont dû intervenir en nombre samedi après-midi à Nice pour ramener le calme devant la mairie.

Jamila et Jihed avaient rendez-vous ce samedi devant l’officier d’état civil pour se dire « oui ». Trois de leurs invités ont, quant à eux, fini devant l’officier de police judiciaire ! Le mariage célébré samedi après-midi en mairie de Nice a tourné au pugilat.

Le cortège de cette noce pour le moins agitée a très vite été repéré. Avant même que la centaine de convives n’arrive à l’hôtel de ville, elle s’est illustrée dans les rues de Nice. Au point que la police est une première fois intervenue sur la Promenade des Anglais, à hauteur de l’hôtel Méridien, où un premier invité aurait été interpellé pour conduite dangereuse.

Quelques centaines de mètres plus loin et quelques minutes plus tard, rue de la mairie, les esprits n’en sont que plus échauffés.

La directrice de la police giflée

Les mariés et leurs invités sont arrivés vers 15 heures, avec une bonne heure de retard sur l’horaire prévu, mais l’adjoint qui devait célébrer leur union a néanmoins décidé de procéder au mariage. Hic, les futurs époux avaient annoncé qu’ils seraient une cinquantaine. Ils étaient en fait plus du double hier.

Dépôts de plainte

Trop nombreux en tout cas pour que tout le cortège prenne place dans la salle des mariages.

« Avec deux agents, nous avons alors tenté d’en filtrer l’entrée, témoigne Sylviane Casanova, la directrice de la police municipale de Nice. On s’est retrouvé face des jeunes très agressifs, qui nous insultaient. J’ai même pris un coup. Rien de bien grave, mais je vais néanmoins déposer plainte. Pour le symbole », confiait hier soir Sylviane Casanova.

La ville de Nice fera de même : « La collectivité va porter plainte également, a annoncé le député-maire Christian Estrosi, dans un communiqué où il « dénonce l’attitude d’individus irresponsables qui sont des agitateurs qui mettent à l’épreuve le vivre ensemble. Je veux qu’ils sachent, insiste le premier magistrat, que je ne laisserai pas ces agissements perdurer. »

Trois interpellations

Il faut dire qu’il y a quinze jours à peine, dans les rues du quartier Delfino, les débordements « festifs » d’un précédent cortège de mariage avaient déjà contraint la police à intervenir en nombre. Samedi encore, d’importants moyens ont été appelés en renfort.

Le parvis de la mairie a dû être évacué, et les grilles d’enceinte momentanément fermées. Le temps de rétablir l’ordre et d’interpeller au passage trois des fauteurs de trouble. Ils n’étaient plus du tout à la noce, hier soir, mais en garde à vue au commissariat.

http://www.nicematin.com/nice/a-nice-le-mariage-finit-en-pugilat-devant-la-mairie.1292291.html

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia