Communiqué de presse

Police municipale de Lyon : Mise au point contre la CGT Lyonnaise

Police municipale de Lyon : Mise au point contre la CGT Lyonnaise  dans Communiqué de presse logo-pmcftcfnact

Chers collègues,

Nous n’avons pas pour habitude de donner de l’importance à ce qui ne le mérite pas ! Cependant, suite à différentes discussions avec des agents, nous avons décidé de réagir au courrier du syndicat CGT en date du 22 mai 2013.

Il apparaît que la dotation en Flash-Ball semble les perturber. Lorsque nous intervenons sur un dossier, nous nous efforçons toujours d’analyser les tenants et les aboutissants; visiblement ils ne l’ont pas fait.

Pour commencer, ils auraient appris que nous ne faisons pas de maintien de l’ordre car ce n’est pas prévu par les textes.

Lorsque la CGT évoque les missions des policiers municipaux, elle devrait se rappeler qu’elles sont les mêmes depuis plus dix ans, mais que c’est la population, à laquelle les policiers sont confrontés, qui a changé.

Un syndicat, digne de ce nom, n’est-il pas censé défendre l’intérêt du plus grand nombre, et non celui d’une poignée d’encartés, qui n’a plus de « policier » que le nom depuis bien longtemps, intéressé uniquement par le régime indemnitaire lié à ce métier ?

80% des agents de la police opérationnelle souhaitent la dotation de ce matériel pour tous les services.

Nous rappelons que Le décret n° 2000-276 du 24 03 2000, article 2 prévoit que les agents de police municipale peuvent être autorisés à porter les armes suivantes  (1er c) 4ème cat : « armes à feu d’épaule et armes de poing tirant une ou deux balles ou projectiles non métalliques et dont le calibre est au moins égale à 44 mm ».

L’art 3 du même décret prévoit, au chapitre I 1er, que : « la première mission pour l’exercice desquelles les agents de police municipale peuvent être autorisés à porter des armes de 4ème CAT est la surveillance générale des voies publiques… »

Abordons maintenant le coté technique. Oui, le Flash-Ball est une arme ! C’est pourquoi son utilisation est strictement encadrée (art 122-5 du code pénal) et la formation pour pouvoir en être doté est rigoureuse et dispensée par des professionnels formés par les services de l’état et le CNFPT.

De plus, avant toute validation d’une formation préalable à l’armement, les agents sont obligatoirement soumis à une visite médicale, par un médecin expert et/ou un psychologue, qui détermine si le policier est apte à être porteur d’une arme à feu.

Vous êtes inquiets des blessures que ce matériel pourrait occasionner à des délinquants ou des petits voyous, mais nous n’avons ni lu, ni entendu, la moindre réaction de votre organisation lorsque nos collègues ont été, à de multiples reprises, mis en danger, pris à partie, menacés par arme à feu, blessés et pris pour cible. A quel danger un policier municipal doit-il être confronté pour que la CGT réagisse ? La santé des policiers municipaux vous importe-elle moins que celle de leurs agresseurs ?

Concernant les Troubles Musculo-Squelettiques, précisons que le Flash-Ball est un équipement collectif qui ne sera pas porté en permanence, étant principalement utilisé par des équipes véhiculées.

C’est bien de s’inquiéter de ces risques, mais pourquoi alors ne pas le faire pour le PVE, pesant à lui seul plus de 800 gr, et qui est en dotation individuelle ?

Par respect, nous ne nous opposons jamais à une quelconque avancée obtenue par une organisation syndicale. Aussi, si les délégués CGT de Lyon obtenaient, comme ils l’ont demandé, une casquette aérée pour l’été, nous serions les premiers à les féliciter et à nous en réjouir pour les collègues.

Pour finir, nous rappelons que Mr AOUSTIN, représentant la section police municipale CGT, a déclaré à la commission consultative au ministère de l’intérieur, où siège également Thierry VERNOUX, qu’il ne s’opposerait pas à un armement des policiers municipaux dès lors qu’une décision en faveur de la sécurité des agents serait prise. Il semblerait bon que vous accordiez vos violons et que vous preniez, enfin en compte, l’avis des agents concernés !

 

Le Président CFTC-PM   Patrick CARRE

Le Vice-président CFTC-PM Le Vice-président CFTC Lyon   Thierry VERNOUX

Le Conseiller National CFTC-PM Le secrétaire Général CFTC Lyon   Patrick BEAUX

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia