Revue de presse

Reunion de Manuel Valls avec les syndicats de policiers municipaux analyse par la Gazette des communes

laGazette.fr

Club Prevention Securite

POLICE MUNICIPALE

Manuel Valls annonce la fusion des policiers municipaux et des

gardes champêtres et plusieurs avancées sociales

Reunion de  Manuel Valls  avec les syndicats de policiers municipaux  analyse par la Gazette des communes  dans Revue de presse© Joel Saget / AFP

 

Par E. Lopes

Publié le 06/03/2013

Neuf mois après sa prise de fonctions, Manuel Valls a reçu le 6 mars pour la première fois les syndicats de police municipale. Le ministre de l’Intérieur a notamment annoncé la fusion des policiers municipaux et des gardes champêtres. Il a également repris plusieurs propositions de la Commission consultative des polices municipales réunie en mars 2012 : revalorisation indiciaire de la catégorie C, révision des seuils d’effectifs pour nommer un directeur, formation ou encore décret sur les bâtons télescopiques. Mais aucune avancée sur l’ISF, au grand dam des syndicats.

Grande première pour Manuel Valls. Pour la première fois, le ministre de l’Intérieur a rencontré le 6 mars les syndicats représentatifs de la police municipale (FA-FPT, Unsa, SNPM-FO, CGT, CFTC, CFDT) ainsi que deux associations professionnelles représentant les gardes champêtres (FNGC et SNE/FSU).
Sans ordre du jour fixé, la rencontre a en réalité permis de faire le point sur les attentes des syndicats et de mettre en place un calendrier de travail pour les mois à venir.

Manuel Valls en a profité pour annoncer ses différents projets, concrétisant ainsi plusieurs propositions de la Commission consultative des polices municipales de mars 2012.

Nouvel échelon pour la catégorie C – Concernant le volet social, sujet le plus attendu par les syndicats, Manuel Valls a fait plusieurs annonces. Un décret sera publié dans quelques mois afin de mettre en oeuvre un échelon de rémunération complémentaire porté à 529 (contre 499 actuellement) pour les agents de la catégorie C.
«C’est ce qu’il avait déjà annoncé au Sénat», précise Fabien Golfier. Un deuxième grade d’avancement va être créé pour les directeurs et porté à l’indice 801, comme l’avait proposé la CCPM.
«Il n’y a pas de grandes révolutions», note Gérard Bonfils, en charge du dossier «polices municipales» à l’Unsa.

Concernant l’ISF, elle reste soumise à la libre administration des communes. Et c’est là la grande déception des syndicats.
Alors que la dernière CCPM s’était prononcée pour une «indemnité spéciale de fonction avec un plancher de 20% du traitement et un complément à hauteur de 5% en fonction de la valeur professionnelle», Manuel Valls semble faire machine arrière.

«Nous attendions vraiment une annonce sur l’ISF. Or là, le ministre nous dit qu’il va recontacter l’ Association des maires de France (AMF) pour qu’elle lui redonne son avis», regrette Fabien Golfier.
L’AMF devra en effet se prononcer sur ce sujet. «Même s’il y a une avancée avec l’indice 529, cela ne concerne pas tous les policiers. Alors que l’ISF concerne tout le monde».

«Le ministre n’est pas contre mais il ne peut pas nous signer un ‘chèque en blanc’ selon ses propos. Nous demandons, en plus, à ce que l’ISF soit comprise dans le calcul des retraites», poursuit Frédéric Foncel.
«Ces annonces ne sont pas grand chose. Nous voulons de réelles avancées sur l’ISF», martèle Philippe Aoustin, responsable national du collectif CGT Police municipale.

Directeurs de polices municipales et volet technique – Toujours selon les syndicats, Manuel Valls souhaite également améliorer l’accès au grade de directeur de polices municipales et passer de 50 directeurs aujourd’hui à 200 dans les prochaines années.
Pour cela, des discussions sont en cours.

Aujourd’hui, seules les polices de plus de 40 agents peuvent disposer d’un directeur. Il est donc question d’abaisser le seuil à 20, ou alors de nommer un directeur pour les villes de plus de 20 000 habitants. Il s’agit là encore d’une proposition de la CCPM mais la question n’est toujours pas tranchée.

Manuel Valls a par ailleurs annoncé une formation continue obligatoire pour les directeurs. «Il va également y avoir une individualisation des formations des policiers et gendarmes nationaux qui veulent être détachés en police municipale», précise Patrick Carré, président de la CFTC-police municipale. L’appellation et les grades des chefs de services devraient changer elles aussi.

Sur le plan technique, il y aura également une normalisation des écrits professionnels ou encore des tests psychologiques avant d’intégrer une police municipale.

Des dispositifs de radiocommunication seront expérimentés dans différentes villes en zones polices et gendarmerie dont la ville d’Evry, où Manuel Valls fut maire. Là encore, il reprend les mesures qui avaient été annoncées lors de la dernière CCPM.

Création d’une police territoriale – Comme il l’avait déjà annoncé lors de la journée au Sénat consacrée aux polices municipales, Manuel Valls veut fusionner les gardes champêtres et les policiers municipaux dans un seul et même corps à l’horizon 2014.
Un projet que partagent les syndicats mais qui nécessite la création d’un groupe de travail pour être étudié. «Un grand travail va être engagé pour la première fois sur cette fusion afin d’essayer de trouver un cadre légal et statutaire», se réjouit Raphaël Guttierrez.

«Nous sommes tout à fait d’accord avec ce projet, nous militons depuis longtemps pour la création d’une police territoriale», rappelle Jean-Claude Lenay.

La DGCL et la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) travaillent actuellement sur le dossier. Une réunion est prévue prochainement avec les syndicats et l’AMF notamment, sur le sujet.
«Je trouve dommage que le CNFPT ne soit pas saisi d’une étude du référentiel des compétences de chacun», constate Jacques Armesto.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a réaffirmé que l’armement dépendait de la libre administration des communes. Il a cependant annoncé la parution le 7 mars d’un décret sur le port des bâtons télescopiques. «On ne peut pas être contre cela mais ça reste insuffisant», juge Frédéric Foncel. L’accès aux différents fichiers reste, quant à lui, à l’étude.

Des syndicats mitigés – « J’ai eu l’impression de reprendre les affaires à zéro et que la réunion n’était pas vraiment préparée», estime Jean-Claude Lenay, secrétaire national de la Fédération Interco CFDT.

Pour Jacques Armesto, président de la Fédération nationale des gardes champêtres (FNGC), la rencontre manquait de «consistance».
« «Je suis globalement déçu, j’en attendais plus sur le volet social», juge Patrick Carré, président de la CFTC-police municipale.

«Concrètement, le ministre souhaite mettre en place ce qui a été acté lors de la dernière commission consultative des polices municipales. On a perdu neuf mois, c’est quand même dommage. Et puis il y a de fortes contraintes budgétaires», résume Frédéric Foncel, secrétaire général du SNPM-FO.

«Mais il souhaite clairement faire avancer le dossier PM, on doit donc rester optimistes, même si on avance petit à petit. Maintenant, nous voulons des actes.» Et d’ajouter : «Il faut une fois pour toute que l’on soit considéré comme des fonctionnaires de police à part entière. Nous ne sommes pas une force supplétive. Manuel Valls l’a clairement dit»

Après les différentes réunions des groupes de travail annoncées, Manuel Valls recevra à nouveau les syndicats à la fin du mois d’avril pour faire le point sur les différentes avancées. La commission consultative des polices municipales devrait elle aussi se réunir dans les prochaines semaines mais aucune date n’a pour l’heure été fixée.

Les annonces faites le 6 mars par Manuel Valls

  • mise en place d’un échelon de rémunération porté à 529 pour la catégorie C
  • création d’un deuxième grade d’avancement pour les directeurs porté à l’indice 801
  • ISF soumise à la libre administration des communes
  • fusion des gardes champêtres et des policiers municipaux
  • parution d’un décret sur les bâtons télescopiques
  • étude des différents accès aux fichiers
  • normalisation des écrits professionnels
  • mise en place de tests psychologiques avant la prise de fonction
  • expérimentation de dispositif de radiocommunication entre PM et polices et gendarmerie nationales dans différentes villes
  • formation obligatoire continue pour le directeur de police municipale
  • individualisation des formations pour les gendarmes et les policiers en détachement
  • changement d’appellation et de grades pour les chefs de services
  • amélioration de l’accès au grade de directeur

source http://www.lagazettedescommunes.com/157573/manuel-valls-annonce-la-fusion-des-policiers-municipaux-et-des-gardes-champetres-et-plusieurs-avancees-sociales/

4 Réponses à “Reunion de Manuel Valls avec les syndicats de policiers municipaux analyse par la Gazette des communes”

  1. Le 9 mars 2013 à 21 h 56 min Le Gué a répondu avec... #

    Magnifique !!! Déjà la territorialisation de LA POLICE est en marche … sans commentaire …mais Monsieur Valls oublie une chose …les zones rurales, l’Environnement car si la RGPP fait rejetter à l’Etat allègrement une partie des missions de sécurité publique, elle le fait d’autant plus au sein des zones rurales et fait délaisser quasi-totalement la Protection de la Nature …Monsieur Valls loupe un rendez vous …c’est vrai que cet homme est un urbain et je pense, se moque de la préservation de la planète et de ses habitants non humains (et donc indirectement humains aussi) ou du moins en est totalement ignorant … Rapprochement entre GC et APM ? OK, Amélioration du social, reconnaissance etc… OK … pourquoi pas mm compétences juridiques ? OK …Mais le savoir faire, les vraies connaissances « techniques » ..et les tâches ? ? ? …(je doute qu’un OPJ PN connaisse les moeurs du crapaud accoucheur ou du grèbe castagneux, aimerait ou du moins est ce la vocation de son unité par exemple de les « suivre » …bien qu’il soit assermenté pour les délits « verts »). Il y avait un rendez vous à ne pas manquer …Vous l’avez loupé Monsieur le Minsitre …car ce n’est pas seulement faire plaisir à quelques Gardes dont vous vous moquez éperdument mais au monde rural et aux personnes plus nombreuses que vous ne le pensez pour qui l’Environment dont la protection de la Nature est importante … Mais la France ne s’arrête pas à la Région Parisienne … »amusant » les mm défauts sont à souligner communs à un certain ancien Ministre de l’Intérieur…Ha oui, il est devenu Président …oui, mais justement, il a été débarqué et les gens ne feraient peut être pas les mm erreurs …et il a dégrossi votre terrain avant …c’était à vous de le peaufiner, corriger les tirs etc… Enfin, …le Plouc qui ne voit pas plus loin que son champs n’est pas que valable pour le rural…dailleurs, vous savez, dans un champ, on en voit des choses … Rendez vous loupé avec une grosse partie du territoire, avec un bon nombre d’habitants …(humains…oui, et avec tous les autres ne votant pas)… Mais bon, des erreurs peuvent se corriger et vous en avez les moyens, Monsieur le Ministre …

  2. Le 10 mars 2013 à 2 h 08 min Le Gué a répondu avec... #

    De fait celà change … donc qu’en est il de ce regroupement ? …Par ailleurs, l’article ne parle pas du sort des ASVP alors qu’il étaient cités dans le projet Police Territoriale … Que deviennent ils donc ? En feront ils partis oui ou non ? Des améliorations sociales quelquesoit leurs missions, rattachement etc… ? Ha oui, c’est vria, il s’agit du bas peuple dont les dédias ne parlent jamais et dont les politiques se moquent éperdument …

  3. Le 10 mars 2013 à 2 h 11 min Le Gué a répondu avec... #

    Nota Bene : la réaction du GC en date du 7 mars a été visible juste au moment où j’ai relu l’article (voulant parler des ASVP)…d’où ma réponse, ma réaction …

    Des petis soucis donc de diffusion…En effet, il n’y en avait aucun au moment où j’ai écrit mes premiers écrits …

  4. Le 11 mars 2013 à 14 h 18 min patrick TOURNAIRE a répondu avec... #

    Bonjour!

    d’abord félicitation pour cette prévision de mutualisation entre les deux corps tellement similaire Pour ce qui est du monde rural, il faut être étroit d’esprit pour ne pas comprendre que si les PMs et les GCs ont les mêmes compétences et fusionnent ou se rapprochent, le monde rural aura à sa disposition environ 25 000 agents, à côté de 700 gardes champêtres(pour être gentil) il y a quand même pas photos.En bref si je demande à 25000 agents lesquels veulent faire de l’environnement même si 1/3 de eux sont favorables ils seront quand même plus que les gardes champêtres alors SVP un peu d’objectivité…Allons fini de jouer
    Vive la mutualisation, vive les gardes champêtres, vive la police municipale.

Ajouter votre réponse à Le Gué

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia