Revue de presse

le flair de la police municipale de clichy la garenne

Le mystère du corps et des os retrouvés dans deux valises persiste

5 décembre 2012 à 20:27
Des agents de police devant la  camionnette où ont été retrouvés un corps et des ossements, à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 4 décembre 2012

Des agents de police devant la camionnette où ont été retrouvés un corps et des ossements, à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 4 décembre 2012 (Photo Kenzo Tribouillard. AFP)

Les enquêteurs tentaient mercredi d’établir si les restes humains et les os trouvés mardi dans deux valises à Clichy-La-Garenne appartennaient à une femme qui ne donne plus signe de vie depuis fin novembre et à sa soeur dont la disparition en 1999 n’a pas été élucidée.

Leur ex-beau-frère, âgé de 50 ans, pourrait être impliqué dans les deux affaires. Il a été mis en examen et écroué après la disparition la plus récente et avait été entendu il y a treize ans dans la cadre de l’enquête sur la plus ancienne.

Les premiers résultats de l’autopsie pratiquée mercredi sur le corps de femme, devaient être rendus en fin de journée mais n’ont pas encore été publiés.

L’identification des ossements prendra plusieurs jours, selon le parquet de Nanterre.

Portée disparue depuis le 20 novembre, la première femme est une mère de famille de 57 ans qui souffre de sclérose en plaques et est décrite comme quelqu’un qui sortait peu de chez elle.

Soupçonné d’être lié à sa disparition, son ex-beau-frère a été mis en examen le 26 novembre à Nanterre pour « enlèvement, séquestration, vol et tentative d’escroquerie » et placé en détention provisoire.

Il était en possession de la carte bancaire de la quinquagénaire et aurait tenté de l’utiliser après sa disparition, selon le parquet de Nanterre.

Il y a treize ans, l’homme avait par ailleurs été entendu dans le cadre de l’enquête sur la disparition de la soeur de la mère de famille, mais il n’avait finalement pas été inquiété.

Selon une source proche du dossier, c’est lui qui a loué le véhicule dans lequel les deux valises, l’une contenant le corps et l’autre les ossements, ont été découvertes mardi. Le véhicule, un Renault Trafic, était stationné dans un quartier populaire de Clichy-la-Garenne, non loin de l’hôpital Beaujon.

Recherché, il a été repéré mardi par un agent de la police municipale.

La camionnette était garée dans la rue Georges-Boisseau depuis plusieurs jours, selon Mohamed Lahiane, 59 ans, un permanent de l’Union syndical CGT, dont le local est situé près des lieux. Il s’agit d’un « quartier calme » selon lui, constitué en grande majorité de logements sociaux et d’immeubles en chantier.

L’homme raconte avoir vu la police scientifique effectuer des prélèvements à l’endroit où se trouvait le véhicule avant qu’une dépanneuse ne l’emporte en fin d’après-midi.

La section départementale de la police judiciaire (SDPJ 92) est chargée de l’enquête.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia