Non classé

POLICE MUNICIPALE d’EPERNAY : parfaite coordination

Les voleurs se réfugient sur le toit

Publié le samedi 21 juillet 2012 à 10H25 - 

source l’union

Le 12 juillet dernier, des cambrioleurs ont véritablement joué de malchance, et c’est tant mieux, puisqu’ils ont vu leur funeste projet de vol déjoué non seulement par les policiers du commissariat mais également par les fonctionnaires de la police municipale d’Épernay. « Une interpellation en flagrant délit que l’on doit à l’action conjuguée des deux institutions », n’hésitait pas à souligner, hier, le commissaire Daubigny.
Pour cela, il faut donc remonter à la soirée du 12 juillet, il est environ 20 heures lorsque la police municipale est alertée de la présence de plusieurs individus rôdant à proximité d’une magnifique demeure du centre-ville d’Épernay. Un témoin précise alors que trois individus ont contourné la bâtisse pour pénétrer à l’intérieur de la maison par l’arrière.
Arrivée sur place, la patrouille municipale décide d’alerter son homologue de la police nationale. Elle est rapidement rejointe par deux équipages du commissariat. Les policiers municipaux décident d’inspecter le jardin pendant que les policiers nationaux suivent le chemin emprunté par les voleurs.
La maison sous surveillance policière

A l’extérieur, un premier homme est rapidement interpellé. En revanche, à l’intérieur de la bâtisse de deux étages, c’est le calme qui règne même si de leurs côtés, les policiers du commissariat remarquent la présence de plusieurs caisses et cartons destinés, sans nul doute possible à emballer le butin. Plusieurs objets de grande valeur ainsi que des bouteilles se trouvaient d’ailleurs à proximité des emballages.
Une scène qui ne laisse aucun doute sur l’intention des personnes ayant pénétré dans les lieux d’autant que les policiers savent fort bien que les occupants se trouvent en vacances. « Ils avaient demandé à bénéficier de notre opération Tranquillité vacances », atteste le commissaire Daubigny.
Un dispositif, rappelons-le qui permet aux propriétaires mais aussi aux locataires de bénéficier d’une surveillance policière de leur habitation durant leur absence.
C’est en pénétrant à l’étage de la maison que les fonctionnaires de police s’aperçoivent qu’un vasistas a été ouvert. Les deux voleurs qu’ils recherchaient avaient trouvé refuge sur le toit et s’étaient cachés derrière la cheminée dans l’espoir de voir rapidement disparaître la police. Les policiers ont finalement réussi à les faire descendre. Les deux voleurs ainsi que leur complice, interpellés en flagrant délit, ont été placés en garde à vue au commissariat.
Il s’agit d’un mineur âgé de 17 ans et de deux autres Sparnaciens de 20 et 27 ans déjà connus de la Justice. Au cours de leur audition, ils ont reconnu l’effraction mais ont réfuté la tentative de vol. Le procureur de Châlons-en-Champagne ne l’a pas entendu de cette oreille car si le mineur a été renvoyé devant le juge des enfants pour sa mise en examen, ses deux complices, ont, quant à eux, fait l’objet d’une comparution immédiate. Ils ont été reconnus coupables, le premier écopant d’une peine de 5 mois de prison avec sursis assortie de 120 heures de travail d’intérêt général et le second de 6 mois de prison avec sursis et de 150 heures de TIG.
Corinne LANGE

Pour rappel, le dispositif Tranquillité vacances est toujours activé. Les personnes souhaitant en bénéficier peuvent se présenter au commissariat de police (zone urbaine) ou bien à leur brigade de gendarmerie (zone rurale).

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia