Non classé

POLICE MUNICIPALE D’ISTRES : Renfort et soutien de la mairie

HISTORIQUE

Nuit très chaude au Prépaou

Imprimer Recommander

Publié le jeudi 12 juillet 2012 à 13H57

Le drame évité après la mise à feu d’une quinzaine de conteneurs, à Istres

Le feu mis aux conteneurs s'est propagé au mur de cet immeuble.

Le feu mis aux conteneurs s’est propagé au mur de cet immeuble.

Photo serge guéroult

De nombreux habitants du Prépaou n’ont dû trouver le sommeil que tard dans la nuit de mardi à mercredi, tant le quartier a été secoué par un épisode de violences inhabituel.

Les échauffourées ont démarré vers 22 h 30, lorsqu’un équipage de la police municipale a été la cible de jets de pierres. « Deux de leurs véhicules ont été endommagés par des coups de pieds. Un suspect a été interpellé par la police municipale pour outrage et rébellion« , indique une source policière. Treize conteneurs à poubelles ont aussi été incendiés au Prépaou et aux Échoppes.

L’embrasement de plusieurs d’entre eux a failli virer au drame, chemin des Barigoules, peu avant 2 h du matin. Le sinistre s’est propagé à un arbre qui touchait un balcon. Face au danger, neuf appartements – « soit une quarantaine de personnes » – ont donc été brièvement évacués en pleine nuit. Hier, les stigmates de cette poussée de fièvre étaient encore visibles sur l’immeuble HLM de la Logirem dont l’isolation externe avait été récemment refaite. « C’est mon mari qui m’a dit : ‘Lève-toi, il y a le feu.’ Il a dû avertir tout le monde dans l’immeuble, témoigne une dame.Il faut nous couper ce cyprès, sinon on va mourir un jour« .

Dans la matinée, le maire d’Istres, François Bernardini, réagissait dans un communiqué. « J’ai souhaité une surveillance accrue de ces quartiers en multipliant les rondes de police, rappelle-t-il. Istres est une ville calme, le Prépaou est un quartier populaire dans lequel de nombreuses familles istréennes vivent sereinement depuis de longues années. »

Selon lui, « il s’agit d’un affrontement officiel en réaction au démantèlement récent d’un réseau important de stupéfiants dans le quartier du Prépaou« . « Cette poussée est peut-être liée aux dernières interpellations« , estime également un responsable policier. La tension est en effet montée entre la police et certains jeunes depuis l’arrestation de 18 personnes fin juin pour trafic de cannabis. Deux autres ont été interpellées pour les mêmes raisons dont le dernier lundi. Il s’agit d’un jeune homme qui a été surpris en possession de cinq barrettes de « shit » et de 95 € en liquide. « Nos contrôles ne se relâcheront pas« , assure la police nationale d’Istres. De son côté, le maire promet que la police municipale va être renforcée et la vidéosurveillance étendue. François Bernardini assure aussi avoir « écrit au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, car il n’est pas question de laisser (le quartier)se gangrener, il n’est pas question de le laisser infiltrer par des éléments extérieurs« .

Au pied de l’immeuble dégradé, un jeune homme, torse nu et casquette, juché sur son vélo, a une analyse différente, en évoquant une arrestation musclée d’un mineur en milieu de soirée. « La municipale a attrapé par les cheveux le petit de 13-14 ans et l’a tiré dans la voiture« , témoigne-t-il. À côté de lui, sa mère déplore la violence : « On met les cas désespérés ici. Si on met tous les cas sociaux ensemble, on va finir comme les quartiers Nord de Marseille. » Preuve que certains habitants entretiennent l’espoir de voir le Prépaou plus calme à l’avenir.

Source la PROVENCE

REACTION DE LA MAIRIE

Le conseil municipal réagit aux incidents du

Prépaou

Le conseil municipal qui s’est déroulé ce soir jeudi 12 juillet a évoqué de manière forte les incidents qui ont émaillé les deux dernières nuits au Prépaou et aux Echoppes, mais aussi l’installation sauvage de caravanes dans le quartier de l’étang de l’Olivier.

La presse a largement relayé les incidents des nuits précédentes dans les quartiers du Prépaou et des Echoppes, suffisamment pour que François Bernardini, maire d’Istres ouvre le conseil municipal de ce soir sur cette actualité brûlante.
Après avoir évoqué les délits commis sans doute en réaction au démantèlement récent d’un réseau important de stupéfiant, à savoir l’incendie de containers  et la tentative de main mise sur le quartier par des éléments extérieurs, il a martelé à plusieurs reprises son exaspération devant ces faits intolérables.

Outre la surveillance accrue qu’il a sollicité auprès de la police nationale pour le maintien et le respect de  la loi, il recevra dès ce soir un supplément  de 12 policiers et d’une unité canine en renfort des forces de l’ordre, et dès demain, d’une demi-compagnie de CRS qui seront spécifiquement affectés à Istres.

D’autre part, des mesures d’urgence ont été prises avec le recrutement immédiat de 5 policiers municipaux supplémentaires et l’extension du réseau de caméras de surveillance , en liaison avec les bailleurs sociaux.

Et de rajouter, « il est hors de question de laisser le Prépaou se gangréner, il n’est pas question de céder face aux intimidations dont sont victimes les policiers municipaux, nous ne reculerons devant rien. Istres est la ville la moins délinquante du Département, elle doit le rester ».

Autre point soulevé lors de ce conseil municipal, l’installation sauvage de caravanes autour de l’étang de l’Olivier.

La police municipale a dressé les constats et déposé plainte pour la commune.

S’agissant d’un terrain en zone communale, Monsieur le Maire a demandé qu’un référé soit déposé immédiatement afin d’obtenir l’expulsion des caravanes.

L’étude d’une aire de grand passage confiée à l’EPAD est en bonne voie et il est urgent que le projet aboutisse.

Vous trouverez l’intégralité du compte-rendu du conseil municipal sur notre site dès demain vendredi 13 juillet 2012.

 

Source : ville d’istres

 

Monsieur le MAIRE , je tiens à vous informer que des initiatives comme les vôtres devraient être légions car vous avez compris que la sécurité est une coproduction de l’état et des communes. Et que vos policiers municipaux sont bien le premier rempart à  la délinquance .

Patrick CARRE Président de la CFTC-POLICE MUNICIPALE

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia