Non classé

Gilets pare-balles : le recensement serait en cours. (30/05/2012)

Mme Marylise Lebranchu avait interrogé en décembre dernier le ministre de l’intérieur à propos de la 4e mesure annoncée lors des premières rencontres de la police municipale à Nice à savoir une « subvention de l’État à hauteur de 50 % pour les équipements de gilets pare-balles des polices municipales armées, soit 2 millions d’euros ». Le décompte serait en cours.

 

Combien d’agents concernés ? Pourquoi une limitation aux agents armés ?
Elle souhaitait connaître le nombre de demandes reçues par le ministère et le nombre de demandes traitées ainsi que les ratios observés. Elle souhaitait également savoir pourquoi le ministre considérait que seules les polices municipales armées étaient exposées à des risques de tirs fondant la restriction de la subvention.

Rappel de l’engagement
Le ministre de l’intérieur rappelle qu’il s’est engagé, lors des premières rencontres de la police municipale à Nice, à subventionner à hauteur de 50 % les gilets pare-balles des agents de police municipale qui n’en seraient pas encore pourvus. Le financement de ces acquisitions doit être assuré sur les crédits du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD).

Un recensement en cours
Selon le ministre, une circulaire en date du 24 janvier 2012 a été envoyée aux préfets pour leur demander de recenser auprès des collectivités les besoins en premier équipement. Le préfet sera ensuite chargé d’attribuer les subventions correspondantes dans le cadre de l’enveloppe départementale du FIPD qui lui est allouée.

A suivre donc….

Question N° 124217 de Mme Lebranchu Marylise (Finistère ) publiée au JO le 13/12/2011 page : 12986 – Réponse publiée au JO le 22/05/2012 page : 4124

 

source metiers sécurité.fr

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia