Revue de presse

POLICE MUNICIPALE DE CLUSES

CLUSES  Un policier municipal suspendu : il détenait un

pistolet-mitrailleur chez lui

De côté de la police municipale, on rappelle que l’affaire n’a rien à voir avec l’activité professionnelle du mis en cause. Photo DL/C.S.L.De côté de la police municipale, on rappelle que l’affaire n’a rien à voir avec l’activité professionnelle du mis en cause. Photo DL/C.S.L.

« La confiance de la mairie dans la police municipale est complète. » Guillaume de Cock, directeur de cabinet du maire de Cluses, réagit ainsi à l’affaire du policier municipal poursuivi pour détention d’arme de guerre.

Lundi dernier, la brigade de gendarmerie de Cluses-Scionzier a procédé à une perquisition au domicile d’un policier municipal de Cluses. En poste depuis une dizaine d’années, celui-ci est bien connu des Clusiens. Il faisait depuis quelque temps l’objet de rumeurs sur son penchant pour les armes. Les gendarmes ont en effet trouvé à son domicile un pistolet-mitrailleur MP43.

Il s’agit d’une arme de guerre utilisée notamment par l’armée allemande lors de la Seconde Guerre mondiale. Long de près d’un mètre, ce fusil d’assaut a une capacité de 30 coups. Les raisons de la détention illicite d’une telle arme ne sont pas encore connues. Il pourrait s’agir d’une collection.

« C’est une mesure conservatoire »

Du côté de la police municipale, on se garde bien de commenter l’événement, arguant du fait qu’il s’agit d’un problème personnel n’ayant rien à voir avec l’activité professionnelle de la personne. Ceci dit, le policier municipal vient d’être suspendu de ses fonctions. « C’est une mesure conservatoire, explique Guillaume de Cock. Il est suspendu de ses activités au quotidien. Ce n’est pas une sanction disciplinaire et la personne est toujours salariée de la commune. »

Hier, de nombreuses conversations dans les bistrots du centre-ville portaient sur le cas du policier municipal. Les uns se demandant les raisons de la suspension, les autres voulant savoir si, vraiment, il avait des armes chez lui. Le policier municipal devra s’expliquer devant le tribunal de Bonneville le 26 juillet prochain sur cette détention d’arme.

Source le Dauphiné

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

sictameunsahutchinson |
fomacif |
uslive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cgtvilledemartiguescapm
| 100pour100chat
| starzia